20/11/06

Coopération européenne

C'est à la fin des années 70 et début des années 80 que des premières initiatives publiques ont été mises en oeuvre dans certains pays européens pour introduire les TIC dans l'éducation.
La plupart du temps, l'approche envisageait les TIC comme un sujet d'enseignement et non comme outils d'enseignement.

Le développement des ordinateurs multimédias et la perception croissante du potentiel des TIC en tant que ressource pédagogique, ont donné naissance à la multiplication de projets pilotes et d'aides publiques pour développer notamment des logciels éducatifs. Les grandes industries informatiques comprirent en même temps le potentiel des TIC en tant que produits et services éducatifs.

Aujourd'hui, la plupart des pays européens s'engagent dans des actions non seulement d'équipement multimédia mais aussi de connexions locales au sein des classes et des établissements, avec un accès aux réseaux régional, national et international grâce à Internet. Le système éducatif s'ouvre par la même occasion plus facilement aux partenariats avec les musées, les autorités locales, les bibliothèques, les entreprises, les associations, etc...

Dès 1983, la Commission européenne a joué un rôle d'impulsion et d'initiative en encourageant l'intégration des TIC dans l'enseignement et la formation professionnelle.
Pour ce faire, elle a notamment soutenu l'organisation de séminaires, de colloques et de rencontres qui ont permis aux Etats membres la mise en commun de leurs expériences et a mis sur pieds différents programmes:

- Comett (programme européen de coopération entre les universités et les entreprises européennes.)
-Eurotecnet(programme visant à stimuler l'innovation dans la formation professionnelle intiale et continue et à adapter les profils de compétence aux changements technologiques.)

European Schoolnet(EUN)

Le développement du réseau multimédia européen des écoles, European Schoolnet(EUN), a largement contribué à la mise en oeuvre de la première des quatre lignes d'action poursuivies par le plan d'action de la commission européenne en 1996 "Apprendre dans la société de l'information".
Cette ligne d'action, visait à encourager la mise en place de réseaux électroniques entre écoles à travers l'Europe.

L'EUN a été lancé  à Bruxelles en décembre 1996 par le ministre suédois de l'éducation, Ylva Johansson.
L'EUN est née d'une initiative de 27 pays européens, qui vise à fédérer les différents réseaux scolaires nationaux.
Depuis 1997, EUN a mis en place un site, donnant accès à ses sous-sites qui s'adressent à 4 types de publics:

Les enseignants:

- partager des expériences, travailler sur des projets communs sur  myEurope
- chercher des partenaires sur
Communauté EUN
- jumeler leurs écoles à travers le sous-site  e-twinning
- trouver des ressources multimédias à intégrer dans leurs cours sur Celebrate ou pour l'enseignement scientifique sur Xplora
- être encouragés dans l'implication des programmes de la Commission européenne dans l'
Espace Comenius
- participer à des concours récompensant les initiatives TICE avec les prix eLearning

les élèves peuvent:

- trouver des ressources pédagogiques sur le sous-site
ZAP
- participer à des actions de sensibilisation à la citoyenneté européenne grâce aux TIC pendant le Printemps de l'Europe

les chefs d'établissement peuvent:

- partager leur stratégie de mise en place du changement sur
SMC
- être au courant de la sécurisation d'internet pour les mineurs sur Insafe
- participer au concours européen sur l'environnement sur Greenweek

les décideurs peuvent:

- s'informer sur les stratégies de développement des TICE sur
INSIGHT
Cette banque de connaissances présente l'état le plus actuel des politiques de développement TICE des principaux pays européens avec des outils de recherche dynamique par thèmes, mots-clés et pays.
- prendre en compte les travaux menés sur l'interopérabilité dans l'usage des TICE sur
Life
- suivre l'actualité des projets d'Eun sur le site Corporate

Conseil européen de Lisbonne

Lors du Conseil européen de Lisbonne qui eut lieu les 23 et 24 mars 2000, les chefs d'Etat et de Gouvernement ont fixé à l'Union Européenne l'objectif de "devenir l'économie de la connaissance la plus compétitive et la plus dynamique du monde"

Cependant, l'Europe, bien que disposant d'un niveau d'éducation parmi les plus élevés, ainsi que des capacités d'investissements nécessaires, enregistre des retards importants dans l'utilisation des TIC.

C'est donc pour palier à ce problème, que l'initiative e-learning a été crée.
E-learning met en oeuvre et prolonge en matière d'éducation et de formation le plan d'action e-Europe.

Le programme e-learning(2004-2006) comportent 4 lignes d'action que vous pourrez découvrir sur le site de la commission européenne.

Une des lignes d'action les plus intéressantes concerne les jumelages électroniques d'établissements scolaires en Europe via l'action eTwinning

En quoi consiste l'action eTwinning?

L'initiative eTwinning, lancée en janvier 2005, vise à encourager la formation de partenariats de collaboration entre les écoles européennes et l'utilisation des diverses technologies de l'information.

Ces partenariats peuvent s'opérer à plusieurs niveaux en instaurant un échange entre:

- deux professeurs
- deux équipes de professeurs
- deux documentalistes
- deux chefs d'établissement

L'objectif souhaité est l'interaction du personnel de deux écoles pendant une assez longue période avec une implication claire des élèves.

Un grand nombre de disciplines, de sujets du programme scolaire sont concernés.

Le portail eTwinning recèle d'idées, de suggestions, de projets "prêts à l'emploi" et de contacts.
Toutes les étapes pour élaborer un partenariat y sont expliquées!

Le programme SOCRATES

A l'intérieur de ce programme, plusieurs actions intéressent les TICE. Dans les deux actions de mobilité, Erasmus pour les étudiants et Comenius pour les élèves, les TICE permettent de s'affranchir des distances et de préparer les échanges physiques.Une action est plus spécifiquement dédiée aux TICE : Minerva, qui finance des projets très innovants.

Le programme eContentplus

Celui-ci a pris la suite du programme eContent, qui a financé la création de ressources numériques et met l'accent sur la valorisation et l'usage des ressources.

Le programme Safer Internet Plus

Celui-ci est destiné à promouvoir une utilisation plus sûre de l'Internet par les enfants, ainsi que la lutte contre les contenus illicites et les contenus non désirés.

Le projet Palette

Celui-ci a débuté en février 2006 et durera 3 ans. Ce projet vise à faciliter et approfondir l'apprentissage organisationnel dans les communautés de pratique virtuelles en développant un ensemble de services interopérables et de scénarios d'usage pour ces communautés.

Orientations européennes 2007-2013
La nouvelle génération de programmes communautaires d'éducation et de formation

Les programmes Socrates, Leonardo da Vinci et Tempus III arrivent à expiration à la fin de 2006.
Pour la période 2007-2013, la Commission européenne envisage une nouvelle génération de programmes communautaires relatifs à la mobilité et à la coopération en matière d'éducation et de formation. Ses priorités pour 2013 restent de promouvoir un développement durable dans l'Union européenne ainsi que la stabilité et la prospérité au sein du groupe des "nouveaux voisins".

Deux nouveautés sont annoncées :

- d'une part, un nouveau programme intégré de mobilité et de coopération pour l'apprentissage tout au long de la vie, à destination des États membres, des pays de l'Espace économique européen/Association européenne de libre-échange et des pays candidats, qui couvrira à la fois l'éducation et la formation

- d'autre part, un nouveau programme, Tempus Plus, pour la coopération entre les États membres et les pays limitrophes de l'Union européenne ainsi que les actuels pays Tempus, couvrant également l'éducation et la formation.

Pour chacun de ces programmes, la Commission prévoit des objectifs quantitatifs ambitieux,.

  • Le "programme intégré" enregistrera une augmentation significative des actions décentralisées de mobilité individuelle et de partenariats entre les institutions concernées. Le programme intégré sera divisé en quatre programmes sectoriels (Comenius pour l'enseignement scolaire, Erasmus pour toutes les formes d'apprentissage au niveau universitaire, Leonardo da Vinci pour la formation initiale et continue, Grundtvig pour l'éducation des adultes). Il contiendra un programme transversal centré sur le développement des politiques, l'apprentissage des langues, les nouvelles technologies de l'information et de la communication et sera complété par un nouveau programme Jean Monnet portant sur l'intégration européenne.

  • Le programme Tempus Plus étendra l'approche actuelle de renforcement de la coopération entre États membres et pays partenaires au spectre entier de l'apprentissage tout au long de la vie, des écoles jusqu'à l'éducation des adultes.

L'initiative i2010

L'initiative i2010 - société européenne de l'information pour 2010" a été lancée le 1er juin 2005 par la Commission européenne et poursuit le programme eLearning. Pilotée par la commissaire Viviane Reding, elle a pour objectif de "soutenir la croissance et l'emploi" et de créer un véritable espace européen de l'information. Cette initiative repose sur trois priorités :

  • moderniser la législation européenne pour "supprimer les règles périmées qui musèlent le développement" du secteur. Viviane Reding veut proposer un nouveau cadre législatif pour les services des médias audiovisuels, actualiser les règles applicables aux communications électroniques ou encore s'attaquer à l'épineux problème de l'interopérabilité de la gestion numérique des droits ;

  • accroître de 80% les investissements de l'Union européenne dans la recherche relative aux technologies de l'information et des communications. "Nos principaux concurrents - les États-Unis et le Japon - investissent plus d'un tiers de leurs dépenses privées et publiques dans ce secteur", souligne Viviane Reding. Contre seulement 20% actuellement pour l'Europe ;

  • améliorer les services : un volet intitulé "De meilleurs services pour les citoyens et la qualité de la vie" est prévu. Il s'agit d'orienter certains investissements ou déploiements technologiques afin qu'ils puissent bénéficier directement aux citoyens.

La commissaire européenne a notamment cité le développement d'une bibliothèque numérique européenne. "L'Europe ne doit pas combattre Google, mais considérer Google comme une des meilleures pratiques qui peut aussi être réalisée par l'industrie européenne".

Posté par BECKTEL à 21:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Coopération européenne C'est à la fin des années

Nouveau commentaire